Comme toute période de congés ou de ponts, la quinzaine qui s’annonce sera particulièrement  «propice» à ce type de fraude. Les malfrats tentent, en ces périodes, d’exploiter l’absence ou «l’injoignabilité» d’une partie des responsables de l’établissement pour tenter de convaincre les collaborateurs de permanence de la soi-disant « urgence » de leurs demandes.

Ci-dessous vous trouverez le récit d’une tentative d’escroquerie dont un établissement de santé de la région Centre a été victime :

Tout commence par un coup de téléphone au secrétariat de direction d’une personne demandant expressément à parler à notre Directeur, et faisant des pieds et des mains pour. Ce dernier était indisponible et injoignable pour cet après-midi-là.

Après s’en être assuré, l’escroc envoie un mail (bien usurpé avec les entêtes trafiqués) de notre Directeur au responsable comptabilité avec en pièce jointe une facture PDF signée comportant une image de la véritable signature de notre Directeur, insistant sur l’urgence d’un paiement de plusieurs centaines de milliers d’euros à réaliser séance tenante, et discrètement, sous peine d’un « énorme préjudice » pour l’établissement.

Cette (pseudo) demande du Directeur est ensuite appuyée par un autre mail 2 heures plus tard, usurpé également, mais cette fois-ci de notre avocat insistant lui aussi sur le délai très court pour réaliser cette opération ; mail accompagné du RIB du compte sur lequel doit être effectué le virement urgent. Le Directeur est toujours injoignable.

Et l’urgence de la situation est fortement amplifiée peu de temps après par un appel téléphonique du responsable de la pseudo société, s’exprimant dans un français impeccable, qui réclame avec aplomb la dite somme en citant des noms de hauts responsables de l’établissement qui seraient au courant, et qui attendraient, comme lui, que le virement soit fait dans l’instant. Le Directeur est toujours injoignable.

Toute l’action s’est déroulée en quelques heures, et était parfaitement orchestrée utilisant plusieurs médias de manière très crédible et une grosse dose d’ingénierie sociale, mettant toute la pression sur une personne clé ayant la possibilité d’effectuer un virement bancaire.

Le service comptabilité ne doit son « salut » qu’à des procédures d’ordre de paiement claires et incontournables, qui diffèrent totalement de celles qui auraient été employées ce jour-là par notre pseudo Directeur.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn